Beyond the Dawn

L'académie Yamaku. Lieu isolé mais plein de vie. Un lieu où se croise les destins de ceux qui ne peuvent plus suivre une scolarité normale. V 1.0
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oxane Delafontaine, gosse de riche qui doit apprendre la vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oxane Delafontaine

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Oxane Delafontaine, gosse de riche qui doit apprendre la vie.    Lun 14 Déc - 20:52

Âge : 18 ans
Handicap : Begaye
Nationalité/origines : Française
Situation familiale : Célibataie

Carnation : Blanche
Taille : 1m63
Cheveux : blonds, longs.
Yeux : Verts
Signe(s) distinctif(s) : Quelques tatouages et un piercing bien caché.

ft. ... de ...
Oxane, Blandine, Blanche, Delafontaine.
Emma a été clairement élevée comme une gosse de riche depuis la naissance. Pourtant, elle n’est issue que de classe moyenne. Elle semble pourrie gâtée au premier abord, et c’est un peu ce qu’elle est bien malgré elle. Comme on lui a toujours montré un monde édulcoré, presque parfait, où son bégaiement d’ailleurs n’avait pas lui d’être et était camouflé en société… C’est simple, on l’obligeait à se taire pour que cette « tare » ne se remarque pas auprès des autres. On y arrivait en prétextant que les jeunes filles de bonnes familles devaient être belles et se taire en présence d’inconnus, surtout auprès de la gente masculine, parce que « les hommes de haut rang n’aiment pas les filles bavardes ». Cela a marché pendant assez longtemps, jusqu’à ce qu’elle commence à ouvrir les yeux, en intégrant une école de médecine.

Candide, elle avait toujours eu du mal avec les idées non conformes à ses conceptions, et à l’éducation qu’on lui avait inculqué, et avec ce qui la dépassait. Maintenant qu’elle a fait la connaissance d’élèves handicapés dans l’école où elle fait ses études, et qu’elle est enfin devenue une personne « normale », son caractère commence enfin à prendre forme, mue par sa toute nouvelle liberté. Elle ne perd pas pour autant un certain système de valeurs et de respect pour autrui, sauf qu'elle pensera à elle-même désormais avant les autres, bien qu'elle ait désormais conscience de ce qui est réellement bien ou mal.

Éprise de justice, elle défendra presque la veuve et l'orphelin quand cela s'avère nécessaire. Elle peut d'ailleurs entrer rapidement en frénésie si elle assiste à une situation qui la révolte. Alors qu'enfant elle n'aurait jamais osé un geste ou une parole plus haute que l'autre. De part son héritage familiale, elle ignore parfois encore certaines réalités de la vie, habituée à être plus ou moins chouchoutée.

Elle reste enjouée, cette poupée plus forte qu'on ne le croirait, et cherche toujours espoir et le positif en toute circonstance. Et pour cette même raison vous la verrez rarement abattue. Simplement parce que ce n'est pas dans sa nature, pas par fierté mal placée. Elle refuse toute forme de domination et de soumission et est plutôt sanguine quand on dépasse les limites de ce qu’elle peut endurer. Bon d’accord, elle est parfois impulsive. Surtout quand on touche aux gens qu’elle apprécie…


« La famille Delafontaine est heureuse de vous faire part de la venue au monde de leur fille unique et tant attendue, Oxane, le 15 avril 1992, beau bébé de X kilos et en bonne santé, à XXX, mairie de XXX».

Ce genre de petits papiers qui se veulent personnels mais très solennels, avaient fait partie du quotidien d’Oxane dés son plus jeune âge. Fille unique de parents de classe moyenne, elle fut élevée de manière un peu spéciale. Ses parents, parce qu’ils avaient reçus à la naissance un nom de famille qui faisait assez vieille France, s’était mis dans la tête qu’ils faisaient donc parti sinon de la noblesse, de la bourgeoisie ou de classes aisées du bon Paris. Pour la petite fille qu’elle était, cela ne changeait pas grand-chose. Elle était plutôt sage et docile, pour faire plaisir à papa et maman, ou « père » et « mère » devrait-on plutôt dire. Ses parents ne souffraient d’ailleurs aucune autre appellation. Elle ne comprenait pas, mais ne s’en formalisaient pas lorsqu’ils s’échinaient à vouloir vivre au dessus de leurs moyens et lui inculquer des préceptes, qu’ils imaginaient être ceux de la classe aisée.

Pour eux, Oxane devait suivre des cours particuliers, des heures de catéchisme, et se conduire en bonne petite chrétienne. Exemple de petite fille modèle par excellence, qui devait se taire, être élégante et raffinée, et qui n’avait pas le droit au moindre faux pas. La petite ne comprenait pas cette conception sans doute erronée que ses aînés avaient du « beau monde », pourtant elle s’en tenait à son rôle, voyant presque cela comme un jeu. Du moins jusqu’à l’adolescence.

En fait, « la grenouille voulait se faire plus grosse que le bœuf »…petite pointe d’ironie que la demoiselle s’était autorisée à faire mais toujours intérieurement. Ces « arrivistes », comme elle les appelait souvent pour elle-même, elle les respectaient tout de même. Lien de sang oblige. C’est pour cette raison que la demoiselle ne s’éleva pas contre la voix de ses parents, et suivait toujours les enseignements qu’elle avait reçu depuis sa tendre enfance, mélange de bonnes manières et de principes moraux religieux. Ne pas coucher avant le mariage, toujours rester polie et aimable, ne jamais déroger du droit chemin…Chaque cours de piano était suivi assidument, chaque lundi les cours de maintien, chaque mardi épilation et sauna, après la gym avec mère, cela allait sans dire. Toujours conserver un bon teint et une forme de jeunette, apparences avant tout. Ce qui exaspérait d’ailleurs sa mère qui voyait en sa fille une simple roturière à cause de son teint de pêche qui détonnait avec sa perception de la noblesse : « elle aurait du avoir le teint pâle voyons ! ».

C’était ce genre paroles qui exaspéraient surtout la jeune adolescente, et qui la poussa un jour à dérober de l’argent à ses parents, alors qu’ils la pensaient à l’école et à passer la journée chez le tatoueur, afin de se décider et de se lancer. Car quand vous aviez l’habitude que tout le monde choisisse à votre place, il était bien difficile de ne pas rester coi face à la moindre décision. Et la petite n’était pas encore au stade de s’affirmer totalement. Le serait-elle un jour d’ailleurs ? En tout cas, quand elle rentra fièrement au domicile parental, elle fut rongée de remords. Dur de se cacher, de devoir mentir et d’avoir trahi leur confiance. Mais à côté de cela, elle se sentait fière et grandit, alors qu’elle avait fait une bêtise. Insupportable paradoxe. Cela dit, elle avait bien du mal à ne pas se mirer chaque jour dans la glace afin de savourer ce petit triomphe, ce symbole de l’anarchie incrusté dans sa chair, au niveau de l’aine. Elle devrait juste faire attention quand elle porterait des maillots de bain, quoi que le rendu fût vraiment discret. Unique petit signe de rébellion, pied de nez à sa mère.

Puis vint le choix des études, et du futur petit ami. Quoi ? La encore la jeune femme se pliait aux exigences de ses parents. Un choix, soit faculté de médecine, soit une grande école de commerce, soit faculté de droit pour finir avocate. Un avenir tout tracé si elle réussissait. Ayant toujours eu de très bons résultats scolaires, la jeune femme subissait moins de pression, mais elle était quand même au-dessus de ses épaules. Il ne fallait pas décevoir. Et pour une fois, même minime, qu’on lui laissa le choix, elle opta pour la médecine, se disant qu’elle aurait plus d’honneur à sauver des vies que d’aider d’hypothétiques criminels à sauver leur peau. Du moins face à la mort, considérait-elle qu’on était bien plus anonyme. L’aspect plus humain la conforta d’ailleurs dans son choix. On l'envoya sans le savoir, dans une école dont la réputation d'excellence n'était plus à faire. Et c'est en découvrant le monde tel qu'il était réellement, qu'elle fut libérée de ses chaînes qui la retenaient. Elle commence à comprendre ce qu'est la vie. En somme, cette raclée la fera-t-elle évoluer? Désormais, en tout cas, elle est prête à parler maintenant qu'elle a intégré l'académie Yamaku!

Pseudonyme : Vanina
Âge : 37...
Blabla : Blblbl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oxane Delafontaine

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Oxane Delafontaine, gosse de riche qui doit apprendre la vie.    Dim 27 Déc - 16:13

Bonjour! Je crois que ma fiche est terminée. Serait-il possible de changer mon pseudo en Oxane Delafontaine Svp? Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eikichi Omura
Admin
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 13/12/2015

MessageSujet: Re: Oxane Delafontaine, gosse de riche qui doit apprendre la vie.    Dim 27 Déc - 20:12

Bon, c'est très bien, ta fiche est complète, tu as signé le règlement, donc je ne peux m'opposer à rien Very Happy Fais juste attention aux deux trois petites fautes, mais c'est pas bien méchant. Je te valide Very Happy Je te demanderais donc de bien vouloir aller enregistrer ton avatar ici. Tu peux également ouvrir ton carnet de relations ainsi qu'une demande de RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyondthedawn.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oxane Delafontaine, gosse de riche qui doit apprendre la vie.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Oxane Delafontaine, gosse de riche qui doit apprendre la vie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes débuts de serveuse ! [VENEZ, CLIENTS! LIBRE]
» l’avenir du clan doit apprendre tot( PV Michi/Fury)
» Fortune familiale d'une gosse de riche orpheline
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» L'agriculture doit être une des priorités des efforts de la reconstruction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the Dawn :: Administration :: Inscription administrative :: Inscriptions acceptées-
Sauter vers: